Rejoignez une équipe de recherche dynamique !

Maître de conférences
Philosophie
Poste à pourvoir à compter du mois d’octobre 2020

Dans le cadre de sa chaire Ethique, Technologie et Transhumanismes, le Laboratoire ETHICS (EA-7446), unité de recherche labellisée et pluridisciplinaire de l’Université Catholique de Lille, recrute un-e
maître de conférences en philosophie. Le périmètre thématique de l’appel à candidature s’inscrit à l’intersection des champs de la philosophie de la technique, de la biopolitique (santé et société), et des STS (Sciences, techniques, société). Un intérêt particulier est attaché aux questions philosophiques et éthiques que soulèvent l’apparition de nouvelles formes de normativités, de conceptions de l’humain et de spéculations sur les futurs possibles en lien avec les évolutions technologiques contemporaines (IA, big data, interfaces homme/machine, prothèses bioniques, connectées…).

ENVIRONNEMENT
L’UNIVERSITE CATHOLIQUE DE LILLE
Fédération universitaire accueillant près de 30 000 étudiants, l’Université Catholique de Lille réunit un coeur facultaire, l’Institut Catholique de Lille, composé de cinq facultés (Médecine et Maïeutique, Droit, Lettres et Sciences humaines, Théologie, Economie, gestion et sciences), et 2 écoles d’ingénieurs
(YNCREA Hauts-de-France et ICAM), 2 écoles de commerce accréditées EQUIS, AACSB et AMBA (EDHEC, IESEG), un groupement hospitalier développant 1000 lits d’hôpitaux, et 1 école de communication (ISTC). L’activité de recherche développée au sein de l’université fédère près de :
− 700 enseignants-chercheurs, chercheurs et hospitalo-universitaires ;
− 17 plateformes et ressources pour la recherche ;
− 15 chaires de recherche ;
− 15 unités et instituts de recherche, dont 1 DRCI (Direction de la Recherche Clinique et de l’Innovation), 2 UMR CNRS en cotutelle, 3 EA en cotutelle et 1 EA en propre : ETHICS – EA 7446.

ETHICS – EA 7446
ETHICS – EA 7446 (Experiments, Transhumanism, Human Interactions, Care and Society) est une unité de recherche labellisée et pluridisciplinaire de l’Institut Catholique de Lille. Son objet scientifique est défini par les réflexions éthiques associées aux mutations anthropologiques, technologiques et
socioéconomiques du monde contemporain. ETHICS est composé de 4 équipes : le Centre d’Éthique Médicale (CEM), le Laboratoire d’Anthropologie Expérimentale (Anthropo-Lab), la chaire Ethique de l’influence, et la chaire Ethique, Technologie & Transhumanismes, soutenue par la région des Hautsde-France.
ETHICS est impliqué dans de nombreux partenariats académiques, publics et privés aux plans régional, national et international. Parmi les contrats de recherche sous financement public conduits par le Laboratoire ou en cours, les projets EPHEMER (projet PIA-Dune, Développement d’universités
numériques expérimentales) et « Aux origines du soin et de la coopération » (projet CNRS – Mission pour l’Interdisciplinarité du CNRS) en sont deux exemples récents. Le Laboratoire est aussi partenaire des projets « CornelIA : CO-construction RespoNsable Et durabLe d’une Intelligence Artificielle » et
« Humansign » (CPER en cours d’évaluation). Aux plan international, le laboratoire participe au projet franco-canadien « PostCovidData » d’évaluation technique, juridique et éthique des solutions technologiques d’aide à la sortie de crise COVID-19 (partenariat Université Catholique de Lille, Université de Montréal, Université de Sherbrooke, réseau High Tech Law, Human Technology Foundation). Après avoir organisé ETHConference 2018 (www.ethconference2018.com) ainsi que le 11ème colloque du réseau des Beyond Humanism studies (http://beyondhumanism.org/the-11th-beyond-humanism-conference/) , ETHICS organisera en juillet 2021 le colloque international biannuel de la Société de Philosophie de la technique.

LA CHAIRE ETHIQUE, TECHNOLOGIE ET TRANSHUMANISMES
Les missions de la ou du candidat-e s’inscriront dans les activités de la chaire Ethique, Technologie et Transhumanismes.
Après trois années de recherches organisées autour de la généalogie des mouvements transhumanistes et de leur « cartographie », les travaux de la chaire (pluridisciplinaire, 2 maîtres de conférences, 2 post-doctorants, 2 chercheurs doctorants CIFRE, 5 chercheurs associés) s’orientent depuis deux ans vers de nouveaux champs d’étude portant au sens général sur les enjeux empiriques et symboliques des relations entre humains et techniques (enjeux culturels, imaginaires sociotechniques, conceptions de l’humain et des techniques,…). Ce sont en particulier les terrains où s’expriment ces enjeux et ces relations qui intéressent la chaire, les valeurs et les motivations (plurielles) qu’ils révèlent, ainsi que les questions anthropologiques, philosophiques et éthiques qu’ils soulèvent au coeur des pratiques sociales.
La chaire Ethique, Technologie et Transhumanismes s’inscrit ici résolument dans la critique épistémologique du « tournant empirique » qui s’est amplifiée dans la dernière décennie en philosophie de la technique, à l’encontre des approches strictement empiriques des techniques.
Contrairement à cette perspective, loin d’être purement matériels, les objets technologiques sont abordés comme étant toujours déjà médiatisés par des imaginaires, des croyances, des engagements métaphysiques, des représentations du monde, etc., porteurs de normativité. C’est sous cet angle
d’approche que la chaire étudie ainsi les discours et comportements trans-, post-, méta- ou hyperhumanistes dont elle s’est attachée ces dernières années à retracer les généalogies et, plus récemment, à souligner leurs relations aux systèmes et pratiques sociotechniques, ainsi qu’aux herméneutiques du monde contemporain. De ce point de vue, loin de consister en des formes décontextualisées d’imaginaires ou de représentations sans territoires, la chaire pose pour hypothèse de travail que les récits et figures trans-, post-, méta- ou hyper-humanistes de « l’humain qui vient », sont indissociables de configurations biopolitiques, de dispositifs sociotechniques, de mouvements
historiques et d’engagements sociaux dont ils traduisent, dans l’ordre symbolique, des valeurs, des normes et des aspirations humaines opérantes.

En lien avec ses objets d’étude, la chaire soutient des enquêtes philosophiques impliquant ou articulant des investigations de terrain dans les organisations et des recherches théoriques attentives aux progrès technologiques et aux apports de la recherche fondamentale (sciences et philosophie).
Les travaux de la chaire mettent à jour et questionnent les implications philosophiques, anthropologiques et éthiques des conceptions de l’humain et des ensembles sociaux, biopolitiques et techniques au sein desquels ces conceptions prennent forme. Ils interrogent le statut (validité, véracité, fonctionnalité,…) des visions du monde dont dépendent les figures contemporaines de l’humain, et les conditions pratiques qui participent de leur genèse. La chaire soutient enfin le développement d’analyses critiques des impensés normatifs dont les configurations sociotechniques contemporaines et les représentations des futurs possibles de l’humain portent trace, dans le but de contribuer à la réflexion collective et à l’agir éthique.
Plusieurs lieux ou axes d’étude sont investis à ce jour dans le cadre des activités de la chaire, la plupart ancrés dans des partenariats et des terrains concrets d’enquête, de formation ou d’intervention (consultance) : la question des enjeux anthropologiques et éthiques de l’innovation technologique en
santé, en particulier dans le champ de la médecine physique de rééducation et de réadaptation fonctionnelles (prothèses nouvelles générations, expérience patient, nouvelles figures de l’humain appareillé, réparé, augmenté…) ; l’intelligence artificielle, les contextes de sa mise en œuvre et les
discours (individuels et institutionnels) sur ses développements les plus récents ; le traitement des données personnelles et les questions qu’il soulève aux plans épistémologique et éthique ; l’accompagnement des acteurs de la société civile (entreprises, collectivités territoriales, associations…) sur les questions éthiques rencontrées en lien avec le développement de solutions IA,
comme par exemple actuellement l’évaluation éthique des solutions technologiques d’aide à la sortie de crise COVID-19 (applications de traçage, caméras thermiques, bracelets connectés,…); ou encore, la formation en sciences humaines sur les enjeux sociaux, politiques, éthiques et philosophiques des pratiques et de la culture numériques contemporaines.
En cohérence avec l’évolution de ses travaux depuis sa création en 2016, le nom actuel de la chaire évoluera en 2021 pour reconnaître l’élargissement de ses interrogations anthropologiques, philosophiques et éthiques à des objets d’étude qui débordent son champ d’investigation initialement limité au transhumanisme.

MISSION
Le poste est à pourvoir sur le site de Lille ; hors mesures exceptionnelles (confinement sous crise sanitaire), une présence quotidienne de 200 jours par an (4 jours/semaine) sur site ou en missions professionnelles est attendue.
La rémunération est fonction du niveau de qualification et de l’expérience.

ACTIVITE(S) DE RECHERCHE
Le ou la candidat-e retenu-e mènera son activité de recherche en philosophie, avec un intérêt particulier pour l’analyse et l’évaluation de l’impact des nouvelles technologies sur les organisations, les liens sociaux et l’image de soi. Le périmètre de la recherche s’inscrira à l’intersection des champs de la biopolitique (santé et société), de la philosophie de la technique et des STS (Sciences, technologies, société). S’intéressant tant aux conditions de conception et de dissémination des technologies qu’à leurs conséquences en aval, le ou la candidat-e associera à l’analyse théorique et à l’évaluation normative un souci avéré pour les données empiriques. Il ou elle développera ses recherches en articulation avec une pratique de formation, d’intervention (recherche-action) et d’enquêtes de terrain (méthodes SHS) dans des contextes (institutions de santé, secteur public ou monde des entreprises) où se posent concrètement, au carrefour des enjeux de santé et société, d’importantes questions éthiques touchant aux relations de l’humain et de la technique, à la modification de l’humain et aux enjeux normatifs qui leur sont liés dans la complexité des organisations contemporaines. En lien avec ses travaux et en collaboration avec son équipe de rattachement, le ou la candidat-e cherchera à développer des activités de service à la société (qu’il s’agisse de conférences, formations, recherche-action, conseil,…) visant la sensibilisation des professionnels et des citoyens en général à l’interrogation critique et aux enjeux normatifs, environnementaux, politiques et éthiques des nouvelles technologies (IA, big data, interfaces homme/machine, prothèses bioniques, connectées,…).
Le ou la candidat-e participera à la vie d’ETHICS et contribuera, en dialogue avec sa hiérarchie, au développement des activités académiques régionales, nationales et internationales de la chaire. Il ou elle prendra part aux différentes activités de recherche de l’équipe et y assumera des responsabilités, qui incluent : i) l’organisation de séminaires de recherche et autres ateliers et colloques ; ii) la conduite d’enquêtes de terrain (méthodes SHS), de recherches-actions et d’interventions auprès des partenaires publics et privés ; iii) des activités de développement (réponses aux appels projets, expertises…). L’implication de chacun dans la vie d’équipe constituant une valeur importante au sein du laboratoire ETHICS et de la chaire, le ou la candidat-e sera encouragé-e à développer ses projets de recherche en dialogue avec ses collègues, dans une ouverture aux collaborations de proximité et en cohérence avec les projets et les objets thématiques de son équipe de rattachement.

ACTIVITE(S) D’ENSEIGNEMENT
A côté des activités académiques liées à la recherche, le ou la candidat-e sera amené-e à assurer une charge de cours réduite au regard des standards de l’enseignement supérieur. La part des enseignements assurés sur le poste fera l’objet d’un dialogue annuel avec la hiérarchie du Laboratoire en regard des besoins des terrains de formation.
En lien avec ses objets de recherche, la chaire Ethique, Technologie et Transhumanismes intervient dans plusieurs contextes d’enseignement. Elle coordonne la formation aux sciences humaines et sociales, à la philosophie et à l’éthique du numérique pour les licences et master de l’Ecole d’art et design numérique Pôle 3D (www.pole3D.com). En partenariat avec le Centre l’Espoir (www.centre-espoir.com), elle organise un certificat universitaire « Prothèses et innovations technologiques : quels enjeux pour le soin ? », à destination des professionnels du champ de la rééducation et de la réadaptation fonctionnelles. Les membres de la chaire sont également amenés à enseigner au sein de la Faculté Libre de Médecine et de Maïeutique de l’Université Catholique de Lille, en sa Faculté de Droit et sa Faculté de Théologie, à ESPOL (Ecole de sciences politiques, espol-lille.eu), ou encore à l’ISTC (Institut des Stratégies & Techniques de Communication de l’Université Catholique de Lille, www.istc.fr).

PROFIL ET COMPETENCES
– Titulaire d’un doctorat en philosophie (à la date de candidature)
– Une double formation (niveau master ou doctorat) dans les sciences humaines ou en sciences de l’ingénieur (biomécanique, informatique, sciences et technologies du vivant) constitue un atout complémentaire.
– Avoir une activité de recherche (publications, colloques, etc.).
– Une compétence dans la préparation, la rédaction et la participation à ou la conduite de projets financés par des acteurs publics (ANR, Commission européenne, etc.) ou privés (fondations de soutien à la recherche) sera appréciée.
– Excellent relationnel, capacité à s’intégrer dans une équipe et prendre sa part dans les tâches collectives.
– Niveau d’anglais écrit et oral permettant la rédaction d’articles scientifiques et la présentation de conférences dans la langue de Shakespeare.
– Les candidatures internationales sont les bienvenues, mais une connaissance suffisante du français (niveau B2) est requise.
– Curiosité intellectuelle, réelle ouverture sur la pluridisciplinarité et intérêt pour le débat interdisciplinaire.
– Maîtrise des outils logiciels de base requis par l’activité de recherche dans la discipline.
– Qualité pédagogique d’animation, d’intervention (consultance, conseil) et de prise de parole en public.

CANDIDATURES
Date limite de dépôt des dossiers : le 25 juin 2020 à minuit.
Les dossiers de candidature sont à soumettre sous format électronique à l’intention de David Doat, titulaire de la chaire Ethique, Technologie et Transhumanismes, via l’un des liens url suivants :
o recherche.univ-catholille.fr/candidatures-en-ligne/ (site en français)
o recherche.univ-catholille.fr/formulaire-depotecc-anglais/ (site en anglais).
Le dossier de candidature comprendra les éléments suivants :
– Un CV ;
– Une lettre de motivation en français ou en anglais explicitant la façon dont le ou la candidat-e envisage son apport au laboratoire ETHICS, en particulier son équipe de rattachement, la chaire Ethique, Technologie et Transhumanismes;
– Une description en 2 ou 3 pages maximum, du ou des projets de recherche que le ou la candidat-e souhaiterait conduire sur les 3 premières années de sa prise de fonction, ainsi que des objectifs qu’il ou elle estimerait pouvoir atteindre ;
– 3 travaux de recherche représentatifs des qualités de la ou du candidat-e ;
– Les coordonnées complètes de trois personnes pouvant être contactées afin de fournir une lettre de référence.
Les auditions auront lieu dans la 1ère quinzaine de juillet (la date précise sera communiquée ultérieurement) en présentiel à l’Université Catholique de Lille (14, Boulevard Vauban), ou en virtuel selon les dispositions en vigueur sur la période (réglementation COVID-19). Les candidat-e-s auditionné-e-s seront invité-e-s au cours d’un entretien à délivrer un exposé d’une demi-heure sur un sujet de leur choix, et à développer, en dialogue avec le jury, leur parcours et motivations. Les frais de déplacement, si les conditions de sorties de confinement le permettent, seront à la charge des candidat-e-s.
Pour toute information complémentaire ou pour toute question relative à votre candidature, merci d’envoyer votre demande à david.doat@univ-catholille.fr. Site Internet de l’équipe d’accueil ETHICS EA-7446 : lillethics.com/.

Agathe Reynaert

Author Agathe Reynaert

More posts by Agathe Reynaert

Leave a Reply